Souvenirs Laos

Quoi dire sur le Laos ? Nous avons traversé le massif montagneux du Laos d’Est en Ouest par la route 7. Cela n’a pas été chose aisée. Il serait plus judicieux pour les personnes désireuses de faire ce parcours de descendre un peu plus vers le Sud par la route 8. Mes souvenirs Laotiens resteront la traversée de ces villages de montagne dépourvus d’eau, d’électricité, de modernité en un mot. La précarité des habitations en bambous tranche avec nos maisons et l’hygiène reste très sommaire. Malgré cela l’hospitalité, la convivialité et les sourires fleurissent sur tous les visages à votre passage et les « SABAIDII » (bonjour en français) s’envolent comme une nuée d’oiseaux. Impossible de ne pas « tapé » la main des gamins qui courent à vos côtés où vous suivent sur des vélos de fortune. Pour les ados les plaisirs sont principalement le billard (en très mauvais état) et un sport en vogue : le lancé de tong, le but étant de se rapprocher au plus près d’un pieu ou d’un caillou. En parlant de cailloux ceux-ci servent généralement de triangle de sécurité lorsqu’un véhicule est en panne sur le bord de route ce qui arrive fréquemment. Certaines rizières semblent être à l’abandon ou peut-être sont-elles en jachère ? Certaines rizières comportent des légumes verts comme les haricots à rames ou « mangetout » et d’autres du cresson.

×