Bardas blancas /Banquil del / l'enfer

Le vent a souffle très fort toute la nuit, et je découvre au petit matin que celui-ci se déplace dans ma direction prévue,  qu'elle aubaine  une route toute neuve sur 35km, les lignes pas encore faites et aucun panneaux de signalisations installés, c'est pour dire. Spectacle magnifique le long du Rio Grande, plein la vue quand soudain des marquages au sol indiquant la fin de la route asphaltée, et la galère plus de revêtement une piste complètement défoncée atroce

Ajouter un commentaire